En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt.

En savoir plus - Mentions légales
OK

Le site BIERONOMY est exclusivement réservé aux personnes majeures.

Voulez-vous continuer ?

Désolé, vous n'avez pas l'âge requis pour accéder au site BIERONOMY Non Oui

S'inscrire sur le site

En premier lieu, inscrivez-vous sur le site ou connectez-vous si vous avez déjà un compte en cliquant sur le bouton connexion ci-dessous

Aller sur la page contact

Rendez-vous sur la page contact du site et sélectionnez "Inscription au Club Privilège" dans la liste déroulante du champ objet du formulaire

Connexion

167 brasseries à découvrir !

  • Abbaye d'Achel

    Abbaye d'Achel (Belgique)

    Située dans la commune d'Achel dans la province de Limbourg en région flamande, l'Abbaye Notre-Dame de Saint-Benoît est à la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas. Certains de ses champs se positionnent d'ailleurs sur les deux territoires !

    La construction de sa brasserie commença en 1850, initiée par une communauté de moines trappistes de l’Abbaye de Westmalle, qui est toujours considérée comme l’abbaye-mère. La production brassicole démarra en 1852 et était essentiellement destinée aux moines. Elle fut stoppée en 1914 et les Allemands réquisitionnèrent la brasserie lors de la Seconde Guerre Mondiale, afin de récupérer les matériaux de l’installation (étain et cuivre).

    La brasserie reprit ses activités brassicoles en 1998 avec une production encore issue des traditions authentiquement trappistes. La bière est travaillée selon une recette mise au point par le Frère Thomas qui évolua auparavant auprès de Westmalle, Westvleteren et Orval.

    La Achel fait aujourd'hui partie des marques de bières labellisées trappistes dans le monde, mais elle reste probablement l’une des plus difficiles à trouver et l’une des moins connues.

    Sa gamme principale se compose de l’Achel Blonde et de l’Achel Brune. Les deux ont un degré d’alcool de 8% et possèdent un goût doux, agréable et simple.

  • Abbaye de Scourmont

    Abbaye de Scourmont (Belgique)

    C'est en 1862 que les premières bières sont brassées par les moines de Chimay. Elaborées dans la tradition des bières Trappistes, c'est-à-dire qu'elles sont fabriquées dans l'enceinte du monastère et sous le contrôle et la responsabilité des moines tout au long de leur fabrication.

    L'abbaye possède une valeur essentielle à la fabrication : l'Ethique.

    Tout ses produits sont 100% naturels et il y a un respect des personnes qui oeuvrent lors de la fabrication.

    Depuis 1996, l'abbaye possède également une fondation d'utilité publique où l'ensemble de ses bénéfices est réinvesti dans des projets marchands et non-marchands.

    Elle a déjà réinjecté plus de 16 millions d'euros dans l'économie locale, ce qui a également permis de créer 340 emplois.

    Faîtes-vous plaisir en découvrant la gamme sur Bieronomy !

  • Abbaye de Westmalle

    Abbaye de Westmalle (Belgique)

    Construite en 1836, la brasserie de l’Abbaye Notre-Dame du Sacré-Coeur de Westmalle produit certaines des plus emblématiques des bières trappistes. Elle fait partie des brasseries autorisées à arborer le logo Authentic trappist product, garantissant ainsi que ses bières sont bien conçues dans une abbaye trappiste, par ou sous le contrôle des moines, et qu’une partie des bénéfices financiers qu’elle engendre est consacrée à des œuvres caritatives.

    La vente de cette bière commencera à partir de 1861, elle était au départ destinée principalement aux moines directement. Elle ne sera qu’occasionnelle à ses débuts et au vu de la demande, la brasserie n’a cessé de s’agrandir au fil des siècles.

    Depuis plus de 170 ans, la brasserie n’utilise que des ingrédients purs : Eau / Malt / Houblon / Sucre / Levure. Ce sont des méthodes de brassages authentiques qui ont rendu cette bière 100% naturelle et qui ont permi de conserver cela.

    Le succès des bières trappistes de Westmalle est amplement mérité ! Découvrez ou redécouvrez ces grands classiques sur Bieronomy.com !

  • Abbaye du Mont des Cats

    Abbaye du Mont des Cats (Nord)

    En France, nous pouvons compter sur la Mont des Cats pour représenter le pays dans la liste des bières trappistes.

    Bien qu’elle soit mise au point et brassée à l’Abbaye de Scourmont (Chimay, Belgique), cette bière a tout de même le statut de trappiste depuis son lancement en 2011. Sa qualité équivaut à une véritable trappiste, mais elle ne peut pas arborer le logo Authentic Trappist Product car elle est brassée dans une autre abbaye.

    Auparavant l’Abbaye du Mont des Cats (située en Flandre française, dans les Hauts-de-France) produisait sa bière dans ses propres murs. En 1847, une forge et une brasserie furent créées en son sein. La bière était à ses débuts brassée en grande partie à destination de la consommation des moines. Elle fut rapidement commercialisée après des avis très positifs laissés par les visiteurs. La brasserie connaît un certain succès et emploie en 1900 une cinquantaine d’ouvriers en plus des 70 trappistes de l’abbaye.

    Malheureusement, elle se voit grandement déstabilisée suite aux lois de 1901 et 1904 (lois régies par une politique d’élimination à l’égard des congrégations religieuses). La brasserie et le monastère sont totalement détruits en avril 1918 par un bombardement. Cette première ne fut pas reconstruite, d’où le fait que la bière du Mont des Cats soit brassée dans une autre abbaye.

  • Abbaye du Val-Dieu

    Abbaye du Val-Dieu (Belgique)

    Située dans la commune d’Aubel en Province de Liège (Belgique), L’Abbaye du Val-Dieu compte parmi les vingt-deux brasseries à pouvoir arborer le label Bière belge d’Abbaye reconnue. Ses moines conçoivent leurs bières selon l’ancienne tradition des ordres cisterciens qui étaient célèbres pour leurs talents brassicoles. Ils perpétuent donc les talents de brasseurs de la région en s’inspirant des recettes originales de leurs prédécesseurs.

    Les brassins actuels sont élaborés à partir d’une expérience acquise au fil des siècles. En étudiant les levures vivantes et les méthodes de fermentation, les moines brasseurs proposent des bières de grande qualité respectant les traditions. Comme pour les procédés originaux, elles ne contiennent pas d’ajout d’aromates et d’épices.

    L’eau occupe également une place importante. Celle qui est utilisé par l’abbaye provient du barrage de la Gileppe et la région qui l’entoure est mondialement connue pour certaines de ses sources.

    Les Val-Dieu sont donc de véritables bières belges d’abbaye. Des siècles de savoir-faire disponibles sur Bieronomy.com !

  • Abbaye Trappiste de Rochefort

    Abbaye Trappiste de Rochefort (Belgique)

    L’Abbaye Notre-Dame-de-Saint-Rémy de Rochefort ou Abbaye de Rochefort est située en Wallonie (Belgique), à proximité de la ville dont elle tient son nom.

    La brasserie de cette abbaye voit le jour en 1889, elle était de petite taille et sa production était réservée aux moines. Les premiers brassins sont effectifs à partir de 1900. C’est avec l’aide des moines d’Achel qui apportent leur expérience à ceux de Rochefort que les premières recettes brassicoles sont conçues.

    En 1952, le rythme s'intensifie pour la brasserie. La production qui était jusqu’alors quasi familiale devient la source principale de revenus de l’abbaye.

    La bière Rochefort fait aujourd’hui partie des quelques bières autorisées à porter le label Authentic Trappist Product et environ 300 hectolitres sont produits par semaine.

    Des bières belges devenues incontournables qui mettent en avant l'habileté et le talent de plusieurs générations de brasseurs.

  • Artmalté

    Artmalté (Haute-Savoie)

    C'est en 2010 que Stéphanie Altermatt, passionnée par la bière et sa fabrication, ouvre sa brasserie au cœur d'Annecy. Sa gamme se compose de styles plutôt classiques mais aussi de brassins éphémères où on retrouve des bières d'inspiration internationale.

    Quand elle n'est pas occupée à faire ses propres bières, Stéphanie donne aussi des cours de brassage, dans lesquels quelques-uns des nouveaux acteurs brassicoles en Rhône-Alpes ont d’ailleurs été formés.

    De plus, sa brasserie accueille aussi un bar associatif ouvert un soir par semaine où on peut déguster de nombreuses bières, principalement françaises.

  • Beavertown Brewery

    Beavertown Brewery (Angleterre)

    L’histoire de la brasserie Beavertown débute à Londres en 2011 : Logan Plant, un passionné de bière, décide à son tour de se lancer et d’expérimenter lui aussi. Tout commence avec des moyens minimes : une casserole, une glacière et une bouilloire !

    L’histoire prend forme au fil des mois et Beavertown s’installe dans les cuisines d’un restaurant (à côté du coin fumeur) en attendant d’avoir ses propres locaux.

    Logan ne cesse de créer de nouvelles recettes et l’aventure évolue très vite ! En quelques années, Beavertown a su devenir l’une des brasseries les plus réputées d’Angleterre. Leurs bières sont facilement reconnaissables avec leurs packagings décalés où l’on retrouve des dessins de squelettes, d’astronautes, d’aliens, d’avions… Les canettes, toujours dans un style moderne, possèdent une identité parfaitement travaillée.

    Faîtes plaisir à vos yeux et vos papilles avec les bières Beavertown disponibles sur Bieronomy.com !